L'âge de la multitude : Entreprendre et gouverner après la révolution numérique (Hors collection) par Henri Verdier

L'âge de la multitude : Entreprendre et gouverner après la révolution numérique (Hors collection)

Titre de livre: L'âge de la multitude : Entreprendre et gouverner après la révolution numérique (Hors collection)

Éditeur: Armand Colin

Auteur: Henri Verdier


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Henri Verdier avec L'âge de la multitude : Entreprendre et gouverner après la révolution numérique (Hors collection)

Et si nous étions devenus, sans le savoir, les principaux acteurs de l’économie numérique ? Si nos vies, nos interactions, nos créations étaient la source déterminante de la valeur et de la croissance ? 
Un monde nouveau, né de la révolution numérique, consacre le règne de milliards d’individus désormais instruits, équipés et connectés. Ensemble, ils forment une puissante multitude qui bouleverse l’ancien ordre économique et social. Loin d’être l’affaire des seules entreprises technologiques, l’économie numérique est au contraire dominée par ceux — entreprises, administrations, associations — qui ont su s’allier à cette multitude. Après la révolution numérique, l’enjeu stratégique est de susciter, de recueillir et de valoriser la créativité des individus. 
Tel est le sens de cet essai, souvent radical et décapant, qui invite entrepreneurs et politiques à comprendre et à utiliser la valeur considérable créée par chacun d’entre nous. 

Ingénieur, inspecteur des finances, Nicolas Colin est entrepreneur et contribue aux travaux de plusieurs think tanks. 
Normalien, entrepreneur, Henri Verdier est président du pôle de compétitivité Cap Digital et membre des comités de prospective de l’Arcep et de la Cnil.

Livres connexes

Et si nous étions devenus, sans le savoir, les principaux acteurs de l’économie numérique ? Si nos vies, nos interactions, nos créations étaient la source déterminante de la valeur et de la croissance ? 
Un monde nouveau, né de la révolution numérique, consacre le règne de milliards d’individus désormais instruits, équipés et connectés. Ensemble, ils forment une puissante multitude qui bouleverse l’ancien ordre économique et social. Loin d’être l’affaire des seules entreprises technologiques, l’économie numérique est au contraire dominée par ceux — entreprises, administrations, associations — qui ont su s’allier à cette multitude. Après la révolution numérique, l’enjeu stratégique est de susciter, de recueillir et de valoriser la créativité des individus. 
Tel est le sens de cet essai, souvent radical et décapant, qui invite entrepreneurs et politiques à comprendre et à utiliser la valeur considérable créée par chacun d’entre nous. 

Ingénieur, inspecteur des finances, Nicolas Colin est entrepreneur et contribue aux travaux de plusieurs think tanks. 
Normalien, entrepreneur, Henri Verdier est président du pôle de compétitivité Cap Digital et membre des comités de prospective de l’Arcep et de la Cnil.Et si nous étions devenus, sans le savoir, les principaux acteurs de l’économie numérique ? Si nos vies, nos interactions, nos créations étaient la source déterminante de la valeur et de la croissance ? 
Un monde nouveau, né de la révolution numérique, consacre le règne de milliards d’individus désormais instruits, équipés et connectés. Ensemble, ils forment une puissante multitude qui bouleverse l’ancien ordre économique et social. Loin d’être l’affaire des seules entreprises technologiques, l’économie numérique est au contraire dominée par ceux — entreprises, administrations, associations — qui ont su s’allier à cette multitude. Après la révolution numérique, l’enjeu stratégique est de susciter, de recueillir et de valoriser la créativité des individus. 
Tel est le sens de cet essai, souvent radical et décapant, qui invite entrepreneurs et politiques à comprendre et à utiliser la valeur considérable créée par chacun d’entre nous. 

Ingénieur, inspecteur des finances, Nicolas Colin est entrepreneur et contribue aux travaux de plusieurs think tanks. 
Normalien, entrepreneur, Henri Verdier est président du pôle de compétitivité Cap Digital et membre des comités de prospective de l’Arcep et de la Cnil.